본문 바로가기 주메뉴 바로가기 서브메뉴 바로가기

K-FOOD on SNS


K-FOOD on SNS목록
Branch name SNS Type Latest Contents
Paris Korean Food - Korea’s Delicious Secret Korean Food - Korea’s Delicious Secret
K-Food Fan K-Food Fan
K-Food Fan (제작중) K-Food Fan (제작중) La Ssamjang

La Ssamjang

Typiquement coréenne la Ssamjang est un condiment utilisé le plus souvent comme sauce pour accompagner la viande d’un barbecue. On trempe alors celle-ci directement dans la Ssamjang, mais on peut également l’enrouler dans une feuille de salade, une feuille de chou blanchi ou un wrap et y déposer une caresse de cette sauce épaisse et savoureusement épicée. La Ssamjang se compose de Doenjang (une pâte de soja) à laquelle on ajoute du Goshujang (une sauce de piment amère), de l’huile de sésame, des oignons rouges, des oignons nouveaux, et de l’ail.

L'Ail Noir

L'Ail Noir

L’ail noir, est une perle en cuisine. Son goût est associé à l’umani, l’une des cinq saveurs de la cuisine asiatique. Il ne s’agit pas d’une espèce particulière, mais d’ail confit à l’eau de mer et séché à basse température, entre 60 et 80 ° C, pendant 15 à 60 jours, selon le goût désiré. Celui-ci peut varier sur des fragrances allant du caramel à la réglisse en passant par le pruneau, et des notes sucrées/acidulées de balsamique. Cette transformation renforcerait les vertus thérapeutiques et antioxydantes de l’ail qui, dès lors, aurait notamment été reconnu comme efficace contre, au moins, 14 types de cellules cancéreuses. Il réduirait également les inflammations et aurait un effet protecteur au niveau du foie, des reins et du système cardiovasculaire. En Corée celui-ci s’emploie dans moult recettes, de l’entrée jusqu’au dessert, aussi surprenant que cela puisse paraître. Le yuzu, quant à lui est excellent pour la santé, est un condiment très recherché en Corée. Son goût oscille entre le citron et la mandarine. Voici une recette de pâtes mignotée d’une sauce veloutée et relevée par une touche acidulée et de l’ail noir, deux ingrédients qui lui donnent du peps.

Jus de Prunes

Jus de Prunes

Le jus de prunes de Corée du Sud est réalisé dans des fermes à prunes, à base de prunes vertes qui sont mises à mariner, pendant plusieurs mois, dans du miel ou du sucre. En juin et en juillet, on célèbre la récolte de ces prunes, ce qui est un bon prétexte pour voir bon nombre de familles se lancer dans la confection de tout ce qui peut se réaliser à base de prunes vertes : confiture de prunes, alcool de prunes, pickles… et bien sûr le fameux jus de prunes et son extrait de jus de prunes. Il faut dire que l’on attribue à cette boisson de nombreuses vertus salutaires. Ainsi, si le jus de prune est désaltérant et énergétique, il est bourré d’antioxydants, et riche en potassium, en fer, en magnésium, en vitamine B. Mais il aurait également des effets anti-inflammatoires, il stimulerait l’appétit, serait un détoxifiant de l’organisme, aiderait à la digestion. Pas étonnant qu’il soit en bonne place dans la pharmacopée coréenne et dans toutes les cuisines. Là, on l’utilise notamment pour réaliser le Soju Cocktail, un incontournable de la mixologie coréenne. Son extrait est également dilué dans un thé, le Maesil Cha, qui se consomme chaud ou froid, mais également dans la sauce ou la marinade de viande. Ce qui à pour effet d’adoucir celle-ci et d’en atténuer l’odeur et le gras. On le retrouve aussi dans certaines recettes traditionnelles comme le délicieux Al Bap ou le fameux, mais imprononçable, Dwaeji Galbi Jjim. Sur le papier cela n’évoque pas grand-chose, à part une tournure linguistique alambiquée, mais dans l’assiette c’est la régalade. Si l’on veut décrire son goût, on dira de lui qu’il est doux et légèrement acidulé.

Paris
SNS-Type
Latest Contents
SNS-Type
Latest Contents
SNS-Type
Latest Contents